Salarié / Conseils

Conseils pratiques en cas de difficultés professionnelles

Vous êtes salarié :

Ne jamais laisser un écrit de l'employeur sans réponse

Le licenciement d’un salarié intervient souvent après des rappels à l’ordre sous forme d’avertissements ou de courriels de reproches. L’erreur dans ce cas précis est de se contenter d’une discussion verbale avec l’employeur en omettant de répondre par courrier recommandé. En effet, ces écrits de l’employeur restent dans le dossier du salarié et l’absence de contestation écrite des reproches pèsera lourd en cas de contentieux prud’homal. L’accusé réception est indispensable, courriers en deux exemplaires, l’un que le salarié conservera dans un dossier spécifique et auquel il agrafera l’avis de réception renvoyé par la poste.

Conservation des preuves écrites

Que ce soit dans le cadre d’une mise à pied conservatoire dans l’attente d’un licenciement pour faute grave ou bien après la fin du préavis en cas de licenciement simple, il est très difficile pour un salarié de se procurer des preuves écrites pour contester des griefs, pour prouver un harcèlement ou la réalisation d’heures supplémentaires par exemple. Par précaution, le salarié devra donc sélectionner et conserver les éléments écrits qui permettront de prouver ses dires devant le juge prud’homal.

Se faire assister en cas d'entretien préalable au licenciement

L’entretien préalable est le moment ou l’employeur informe verbalement le salarié des griefs qu’il a à son égard. La présence d’un conseiller du salarié permet de formaliser par écrit la teneur de la discussion qui s’engage sous la forme d’un compte-rendu. Ce document est précieux car il éclairera le juge sur la teneur des griefs avancés par l’employeur et les réponses apportées par le salarié.

Établir des attestations

Lorsque d’autres personnes sont témoins de faits contredisant la position de l’employeur, elles peuvent attester par écrit des faits dont elle ont été témoins. Un modèle d’attestation est disponible ici avec un rappel des conditions de validité. Le salarié a intérêt à se procurer le plus rapidement possible de tels documents avant le déclenchement du licenciement ou de la procédure prud’homale car on constate généralement des difficultés pour obtenir des attestations une fois que le salarié a quitté l’entreprise.

Consulter un avocat

Dès que le salarié constate des difficultés dans la relation de travail, il est judicieux de consulter un professionnel qui le guidera dans la préparation de son dossier, le conseillera sur les actions à entreprendre, ainsi, il maximisera ses chances de voir reconnaître la justesse de son argumentation ou bien de négocier au mieux les conditions de la rupture de son contrat de travail.

Cabinet d'avocat Cabinet d'avocat

Coordonnées de Maître Richard Daudanne

Avocat à la Cour
45 rue HOUDAN
92330 SCEAUX

Téléphone : 01 46 08 97 32
Télécopie : 01 46 08 97 21
maitredaudanne@gmail.com